Parc-National-Krka.fr photos de partirou.com

Chutes de Skradin dans le Parc National de Krka - Croatie Parc National de Krka - Croatie Chutes de Skradin dans le Parc National de Krka - Croatie
Situation géographique du Parc National de Krka

Situé à l'intérieur des terres, au Sud de la Croatie, le Parc National de Krka (prononcer "Keurka") révèle tout le charme naturel du pays. Ce magnifique Parc National de 109 km² englobe une partie de la rivière Krka, le lac Visovačko jezero ainsi qu'une multitude de cascades, dont les Chutes de Skradin qui se déversent dans un cadre de toute beauté ! Le Parc National permet de se balader en toute quiétude au cœur de la flore et de la faune environnantes.  Le site de "Krka" est très comparable à celui des lacs de Plitvice, également situé en Croatie. Après avoir passé la zone du Parc National et les cascades, la rivière Krka poursuit son chemin en traversant le charmant village et port de Skradin, puis, après 20 km, arrive à son l'embouchure à proximité de Šibenik.

Que faire à Krka ?

Plan du Parc National de Krka - Croatie

Les cascades sont nombreuses à Krka ! Bien qu'il fasse surtout le bonheur des touristes en été lorsqu'il fait bon s'y rafraîchir, le site est magnifique en toute saison ! Outre les cascades, on peut se balader au bord de la rivière et du lac,  flâner à proximité de ruines ou encore s'imprégner de la culture locale dans les musées... Il y a en effet de nombreux attraits touristiques dans la région ! En randonnant, il est possible d'apercevoir des animaux et notamment des batraciens, des reptiles ou encore des oiseaux. Bien entendu, les poissons sont les plus visibles car nombreux et facilement observables dans cette eau si limpide !

Il est à noter que l'accès aux différents lieux du Parc National est payant (à payer individuellement).

Chutes de Skradin

Chutes de Skradin dans le Parc National de Krka - Croatie

On vient notamment à Krka pour observer ses spectaculaires chutes d'eau qui portent le nom de Chutes de Skradin ou Skradinski Buk (en croate "buk" signifie "cascade" ou "chute d'eau"). Les cascades se forment lorsque la rivière Krka franchit les barrières de tuf. Un tuf (ou travertin) est une formation naturelle de calcaire. Les Chutes de Skradin sont ici composées de 17 gradins correspondant à une hauteur totale de 46 m ! Les dernières chutes sont les plus impressionnantes avec 10 m de haut !

Plan des chutes de Skradinski Buk - Krka - Croatie

L'accès aux Chutes de Skradin est payant. Un plan du site est remise à l'accueil.

Les Chutes de Skradin sont accessibles à pied, en navette ou en bateau. Depuis les 2 parkings les plus proches, il suffit de prendre la navette (incluse dans le prix du billet d'entrée) ou un bateau pour se rapprocher des chutes. On peut choisir de ne pas prendre de moyen de transport et de s'y rendre à pied (voir Comment se rendre à Krka ?).

Un itinéraire pédestre très facile amène le visiteur au plus près des chutes. La grande densité de végétation offre beaucoup d'ombre ce qui est appréciable en plein été ! Long de 1,9 km, ce sentier est très bien balisé et aménagé de pontons et de passerelles en bois. Les différents points de vue offrent une vue fabuleuse sur ces magnifiques chutes d'eau !

Chutes de Skradin dans le Parc National de Krka - Croatie

Il est interdit de se baigner dans la rivière ou sous les cascades, sauf au plus bas de la rivière, c'est-à-dire au pied des dernières chutes d'eau. L'itinéraire proposé passe par la zone de baignade autorisée. Le fond de l'eau étant composé de roches difformes et glissantes, porter des chaussures d'eau est donc idéal. Attention ! Se mettre sous la cascade est interdit ! En été, la température de l'eau est parfaite, mais il faut s'attendre à ce que le site soit très fréquenté ! Pour les non baigneurs, il y a une longue passerelle qui traverse toute la zone de baignade.

Musée ethnographique du Parc National de Krka - Croatie

Sur l'itinéraire se trouve un intéressant musée ethnographique où l'on peut découvrir un moulin à eau en fonction (en train de moudre des grains de maïs) ainsi que d'autres systèmes fonctionnant à l'eau, mais aussi des métiers à tisser, des pièces de vie avec des gens en costumes d'époque, etc.. Le tout étant très instructif sur la vie locale d'autrefois.

Autres visites

La plupart des visiteurs se contentent de visiter les Chutes de Skradin mais d'autres lieux insolites sont à découvrir comme les Chutes de Roški Slap , les Chutes de Manojlovački Slap , le Monastère franciscain de Notre-Dame-de-la-Miséricorde sur l'îlot de Visovac , le Monastère de la Krka , la Grotte d'Oziđana pećina , le Site archéologique romain de Burnum ainsi que les nombreuses forteresses en ruines (Ključica, Trošenj, Bogočin, Nečven , Kamičak).

Pour se rendre sur ces différents lieux, on peut soit s'en approcher en voiture (voir Comment se rendre à Krka ?), soit effectuer une randonnée plus ou moins longue, et pourquoi pas emprunter un ou plusieurs bateaux (payants).

Exemple d'itinéraire : commencer par visiter les Chutes de Skradin, puis prendre le bateau pour rejoindre l'îlot de Visovac (1h de navigation l'aller). On pourra y ajouter un trajet en bateau jusqu'aux Cascades de Roški Slap (accessibles également par la route).

Quand y aller ?

La Croatie bénéficie d'un climat méditerranéen, surtout sur la côte et les îles. Les mois de juillet et août sont les mois les plus chauds et les plus secs, mais ils coïncident également avec les mois les plus touristiques. Au Parc National de Krka, attendez-vous à croiser beaucoup de monde durant les mois estivaux. Pour profiter du calme, mais également d'une température clémente de l'air et de l'eau, il sera préférable d'y aller en intersaison (les mois de juin ou septembre sont idéaux). Pour davantage de précision sur le climat, vous pouvez consulter notre fiche climat de la Croatie.

Comment aller en Croatie ?

La Croatie n'est pas très loin de la France, les deux capitales Paris et Zagreb étant distantes l'une de l'autre de 1400 km. Il est donc bon marché de rejoindre ce pays. La Croatie fait partie de l'UE (Union Européenne) depuis le 1er juillet 2013 ce qui permet aux ressortissants européens de voyager avec facilité dans ce pays (pour les ressortissants français : pas de visa nécessaire et une carte nationale d'identité en cours de validité suffit). Cependant, la Croatie ne fait pas partie de l'espace de Schengen (libre circulation des personnes) et conserve donc les contrôles douaniers à ses frontières, mais le passage de la douane est en général rapide pour les citoyens de l'UE. Informations actualisées en 2016 ; pour obtenir une information récente : Ministère des Affaires étrangères.

Avec son propre véhicule

Pour rejoindre la Croatie avec son propre véhicule depuis la France, il faut parcourir environ 670 km de frontière à frontière. Plusieurs itinéraires sont possibles. Le trajet le plus court par la voie terrestre depuis Paris passe par l'Italie (UE) et la Slovénie (UE), ce qui totalise 1 300 km de Paris à la frontière croate. Un autre itinéraire qui totalise à peu près la même distance, passe par l'Allemagne (UE), l'Autriche (UE) et la Slovénie (UE). Autre alternative : via la Suisse. Ces itinéraires sont entièrement constitués d'autoroutes. Une fois en Croatie, il restera à parcourir environ 350 km pour atteindre le Parc National de Krka.

Avec son propre véhicule + ferry

Une autre option possible est de se rendre sur la côte adriatique italienne et de prendre un ferry jusqu'au port de Zadar ou Split en Croatie. En Italie, les ferries partent par exemple d'Ancône. L'avantage de ce choix est de pouvoir se reposer durant la traversée en ferry. Exemple de tarif : le trajet en ferry d'Ancône en Italie, jusqu'à Zadar en Croatie coûte environ 150 EUR pour un fourgon (van) + 2 personnes.

La Croatie fait partie de l'UE (Union Européenne) mais pas de l'espace Schengen (libre circulation des personnes) : elle conserve donc les contrôles douaniers aux frontières ! Le passage avec son propre véhicule ne pose généralement pas de problème. Il faut toutefois s'assurer que l'assurance du véhicule est valable en Croatie (présence du code HR (non barré) sur la carte verte) ; c'est en général le cas. Dans le cas contraire, il faut voir ce point avec son assureur pour souscrire une assurance complémentaire pour ce pays. Concernant le coût total du trajet, il faut prendre en compte le carburant, les péages (France et Italie), les vignettes automobiles (Suisse, Autriche et Slovénie), sans oublier les éventuels ferries.

En avion

Il est bien entendu possible de rejoindre la Croatie beaucoup plus rapidement en avion. De nombreuses liaisons existent avec la capitale Zagreb (à 330 km de Krka), mais également avec d'autres lieux touristiques comme Zadar (à 80 km de Krka) ou encore Split (à 90 km de Krka). Pour connaître les meilleurs tarifs pour votre billet d'avion, rendez-vous sur cet excellent comparateur de vols.

Comment se rendre à Krka ?

Skradin - Croatie

Plusieurs accès existent pour arriver et entrer dans le Parc National de Krka. Pour rejoindre la partie la plus exceptionnelle du parc et bien entendu la plus visitée, il y a deux possibilités :

En dehors de ces deux premières possibilités, certainement les plus fréquentées, il y a 7 autres points d'entrée et d'accueil  qui permettent de s'approcher des autres lieux à voir dans ce grand Parc National de Krka. Il s'agit des accueils de Remetić ou de Stinica pour se rapprocher de l'îlot Visovac et son monastère. De l'accueil Roški Slap pour visiter les cascades de Roški Slap et la grotte de Oziđana pećina (moyennant un petite marche). L'accueil Kistanje pour visiter le monastère de la Krka. Mais également les accueils Miljevci, Burnum et Puljane.

Il y a également la possibilité de prendre un bus depuis Šibenik. Bien entendu, des agences ou les hébergements des environs proposent souvent des excursions "clé en main".

Où dormir ?

La plus grande ville à proximité du Parc National de Krka est Šibenik, située à 13 km de là. Šibenik dispose de nombreuses offres d'hébergements. Il existe cependant quelques hébergements tout à côté du Parc National.

 

Voici 3 campings situés à proximité des Chutes de Skradin (certains disposent de chambres) :

A savoir

Etat des routes et conduite

Les routes croates sont généralement de bonne qualité. Les panneaux routiers sont complets et clairs. Les limitations de vitesse sont similaires à celles en France, soit 50 km/h en ville, 90 km/h sur route nationale et 130 km/h sur autoroute. Les autoroutes sont généralement à péages et équipées d'aires de services. Le comportement des automobilistes est similaire à celui en France et il n'est pas difficile de conduire en Croatie. Un permis de conduire national est suffisant ! Les feux de croisement (codes) doivent être allumés de jour comme de nuit durant la période de l'heure d'hiver, mais même en été, les croates ont pris l'habitude de toujours allumer leurs feux de croisement.

Monnaie

Même si la Croatie fait partie de l'UE (Union Européenne), le pays conserve encore sa propre monnaie, à savoir le Kuna, abrégé par HRK, ou par KN. Il est toutefois parfois possible de payer en Euro. Comme dans la plupart des pays, il est toujours plus intéressant de payer avec la monnaie locale, plutôt qu'en Euro ou en Dollar américain. Changer des Euros en Kunas peut aisément se faire à la frontière, à un aéroport, dans une banque du pays ou encore dans certaines boutiques.

Langue

La langue parlée en Croatie est le croate. Les croates parlent rarement le français. L'anglais est pratiqué dans les zones touristiques. L'allemand et l'italien sont parfois compris et parlés. Voici une petite liste de mots croates :

  • "dobar dan" ou "dan" = "bonjour" ;
  • "da" = "oui" ;
  • "ne", prononcé "né" = "non" ;
  • "hvala", prononcé "vala" = "merci" ;
  • "dobrodošli" = "bienvenue" ;
  • "slap", "buk" et "vodopad" = "cascade" ou "chute d'eau" ;
  • "jezero" et "jezera" = "lac" et "lacs" ;
  • "jama" = "grotte", "cave" ou "fosse" ;
  • "kamp" ou "autokamp" = "camping" ;
  • "otok" = "île" ;
  • "plaža" = "plage" ;
  • "tvrđava" = "forteresse" ;
  • "trg" = "place" ou "carré" ;
  • "most" = "pont" ;
  • "soba" et "sobe" = "chambre" et "chambres" ;
  • "grad" = "ville".

Sécurité

La Croatie a une réputation de pays sécuritaire. Bien entendu, il faut faire attention aux pickpockets dans les zones de foule. Attention également aux arnaques possibles sur les aires d'autoroute. Bivouaquer (camping sauvage) est normalement interdit. L'infrastructure routière est bonne et sécurisante.

Plus d'informations...

Si vous souhaitez d'autres informations sur le Parc National de Krka, nous vous invitons à lire le récit de notre voyage dans le Sud de la Croatie, où nous avons passé une journée au sein du Parc National en été 2013. Vous y trouverez de nombreuses autres informations pratiques ainsi qu'une multitude de photos du Parc National de Krka et de la Croatie en général (notamment sur le Parc National des lacs de Plitvice, situé à l'Ouest de la Croatie, à 180 km de là).

Pour consulter le site officiel du Parc National de Krka : www.npkrka.hr
On trouve sur le site des cartes interactives, les tarifs actuels (malheureusement seulement en anglais et en croate), ainsi que d'autres informations générales.

Pour toute question complémentaire, n'hésitez pas à utiliser notre forum.

Bon vent !

Emmanuelle et Gilles

Emmanuelle et Gilles - copyright © 2016